Trois enterrements

Publié le par yak

Trois enterrements, UGC La Défense (température ambiante: presque 2 °C ) 19h45

C'est quoi ce film? Un film noir, Un drame, un western? Non: ce "schmurtz", est un OVNI... Comme il l'a fait toute sa carrière, Tommy Lee Jones joue le rôle du méchant, très méchant. Pourquoi ça? Parce qu'à la frontière mexicaine, un de ses amis s'est fait tué par balles. Et qu'il a promis de l'enterrer chez lui, au Mexique... Il se lance dans l'aventure, accompagné d'un Texan fier (vous voyez l'allusion venir?), tout en étant poursuivi par la police. Vers quoi? Du vide, du flou, de l'incertain.

Tout le film est bâti sur ce flou du projet du héros usé, face au personnage de Barry Pepper, cet Américain qui apprend à ses dépends l'humilité par des scènes de sadisme absolu dignes des Tarantino. Pour entrecouper ces scènes, on a dans des paysages totalement arides, des dialogues vraiment piquants et tordants de rire.

Côté réalisation, pour une première c'est très bon. Du cinema sans fioritures, vraiment simpliste dans les effets d'image. Pour autant sur un bel écran, les paysages sont magnifiques, et ont autant d'ampleur que les sentiments qui s'expriment. Vraiment très beau... je suis gâté en ce moment

Publié dans Ciné

Commenter cet article