La couleur de l'écran

Publié le par yak

Le Monde annonce que Beatrice Schoenberg ne présentera plus le journal télévisé de France 2 à partir de janvier prochain, date qui ô surprise correspond à l'amorce de la dernière ligne droite de la campagne présidentielle... Béatrice Schoenberg est mariée avec Jean-Louis Borloo, l'actuel ministre de la cohésion sociale. Si du côté de Patrick de Cariolis on ne commente pas l'info, c'est clairement une manoeuvre afin de ne pas être taxé de favoritisme pour l'un ou l'autre camp.

Pour commencer, je vais être clair: je ne regarde pas son journal régulièrement: le weekend je suis rarement devant ma télé à midi, et le soir je suis toujours sur TF1. Pour autant, du peu que j'en ai vu, il ne sautait pas aux yeux qu'elle soit franchement en faveur de l'UMP. D'autre part, si elle doit suspendre sa présentation des journaux, qu'en est-il de l'excellente Christine Ockrent, épouse de Bernard Kouchner, de l'équipe gauchiste d'On a tout essayé (Miller, Alonso, Pocrain...)? Oh et faut-il inviter Johnny, Doc Gyneco et toute la clique à Sarkozy? Et voir tous les soirs Johnny avant le prime time c'est pas politique ça aussi? Voilà, définitivement, la télévision me prend pour un abruti. C'est sans doute pour ça que je l'aime tant. Bah oui, juste parce que je vois quelqu'un d'une tendance politique, je vais suivre benoîtement son jugement. Puisque je suis abreuvé de messages publicitaires, je fonce de suite au supermarché du coin me procurer les produits dont on me vante les mérites. FranceTélévisions se met à couvert en voulant se montrer soi-disant le plus neutre possible, en installant des journalistes soi-disant apolitiques... Pourquoi ne pas aussi nous faire un JT compilation de dépêches AFP? Ca c'est de la neutralité! C'est aussi un robinet d'eau tiède qui ne nous laisse de marbre.

La télévision, bien qu'on ne puisse pas modifier son contenu, est un media intéractif. On ne maîtrise pas ce qu'on voit, mais il nous reste l'interprétation de ce qu'on en fait. Etre en désaccord avec l'orateur n'empêche pas de l'écouter. Que ce soit pour rapprocher les positions ou en renforcer l'aigreur. Le journalisme neutre est inutile. Car il n'apporte aucune réaction de celui qui le reçoit. Alors les rédactions devraient conserver leur ligne éditoriale en tout temps. Campagne ou pas. Eh oui, le téléspectateur est autre chose qu'un temps de cerveau disponible...

Publié dans Télé

Commenter cet article

coralia 07/09/2006 20:43

C'est clair que des fois (ou tout le temps :p ) ils prennent les gens pour des enfants influençables xD