La fin d'une époque

Publié le par yak

Avant même de commencer l'article je sais que pour la plupart d'entre vous, ce dont je vais parler vas vous sembler être d'un autre monde. Tout simplement, ce bon vieux Doc Caféine (Arnaud Chaudron) a décidé de quitter le navire Joystick, le magazine n°1 du jeu video PC.

Pour moi Caféine a toujours été dans Joystick, j'ai commencé à le lire quand Moulinex venait d'être rédac chef il y a dix ans, ce qui signifiait que la rubrique Matos était donc tenue par un bleu: Caféine. Ce qui a longtemps été appelé l'esprit Joystick, c'est cet humour incomparable, souvent absurde, qui côtoie un sérieux et une bonne dose de bonne humeur. Combien de fois une vanne bien placée m'a fait passer pour un idiot dans le train/bus/avion/navette spatiale? Tout allait bien dans le meilleur des mondes, c'est ainsi que j'ai la collection complète des Joystick de 2000 à aujourd'hui. Puis durant l'été 2003, Joystick, qui était une possession de Hachette Disney Presse, passe sous le contrôle de Future. Aujourd'hui HDP ne propose plus que des magazines ciblant les jeunes (journal de Mickey et compagnie). Future est arrivé avec une politique qui a beaucoup déplu aux rédacteurs en place. Alors ont quitté le navire l'ensemble de l'équipe rédactionnelle: Moulinex, le rédac chef, Fishbone, Ivan Le Fou (qui au passage n'est personne d'autre que le frère de Laurent Gaudé, Goncourt 2004), iansolo, monsieur pomme de terre, Ackboo et d'autres qui m'échappent. Tous sauf un: Caféine, qui est donc devenu rédacteur en chef du mag.

Après de l'inquiétude, et plusieurs numéros où la nouvelle équipe a eu du mal à trouver ses marques, Joystick reprenait son cours pratiquement comme si de rien était. En face, les anciens de Joy créent l'hebdomadaire Canard PC, et n'hésitent pas à se moquer gentiment du magazine qui les a nourris des années durant. Face à cela, Caféine a le mérite d'avoir toujours protégé son équipe et d'avoir tenu le cap qui a permis à Joystick de rester la référence: l'objectivité, l'humour, et le sérieux. Malheureusement, dans la même période, le magazine s'emplit de pages de publicité, a des difficultés à se faire entendre des éditeurs, qui souvent cherchent à monnayer une exclusivité contre un test complaisant. Future, qui cautionne ces pratiques, ne peut donc satisfaire Caféine dans sa manière de voir les choses... D'autant plus que c'est lui qui refuse cela et fait perdre des marchés publicitaires à sa boîte...

Ainsi après 3 ans de dur labeur, Caféine se retire donc, laissant derrière lui une équipe et un magazine quasiment dans l'état dans lequel il était, c'est-à-dire au sommet. C'était le dernier représentant de la "grande" équipe de Joy. Et à mon grand étonnement, c'est fou l'effet que ça me fait...

PS: oui le lien cafzone qui est à gauche et sur lequel personne ne clique jamais, c'est son site à lui ;) Qui a d'ailleurs changé de nom la semaine dernière :p Bienvenue à geekzone.fr :)

PS2: le petit mot laissé par C_Wiz, arrivé en 2003 pour remplacer Caféine à la rubrique matos résume à peu près le tout

Publié dans Moi

Commenter cet article