Transylvania (Ahem) et Little miss sunshine (Ahah)

Publié le par yak

Les deux films du lundi: Transylvania et Little miss sunshine. Bon, pour Transylvania on va faire court; tout ce qui va suivre se base sur le premier quart d'heure, une scène perdue au milieu du film, et le générique de fin. Ce que j'ai compris, c'est qu'une Française enceinte d'un tzigane est à la recherche de son homme qui s'est fait expulser. Je crois qu'elle finit par le retrouver et c'est là que j'ai sombré dans un profond sommeil... Apparemment, ils sont restés ensemble et se lancent dans un road trip à travers la Transylvanie au rythme des chants locaux qui ont bercé ma sieste... Que retenir du fim? Bonne question :p Sans doute les sièges confortables de l'UGC xD Le long fish avalé avant la séance peut-être? Enfin bon, très bonne sieste qui a permis d'être en super forme pour le film du soir: Little Miss Sunshine (ouaaah la transition!).

Ce titre est celui d'un concours de beauté réservé aux fillettes californiennes. Une famille coincée au milieu de nulle part apprend que sa fille a été sélectionnée pour y participer. Et c'est parti pour 1300 km de road trip à bord d'un van tout droit sorti des sixties. Composition de l'embarquement: Olive, la participante au concours, qui travaille son numéro avec son grand-père ses pas de danse. Grand-père grincheux qui ne cesse de se plaindre de ses hôtes, les parents d'Olive, depuis qu'il s'est fait jeté de la maison de retraite. Le père d'Olive est lui prof et tente de vendre un bouquin regroupant ses préceptes pour réussir dans la vie (les fameux '9 steps'). Il est plutôt omnibulé par ces 9 points et ne cesse de s'y référer. La mère d'Olive est elle une desperate housewife en puissance, faisant le lien et arrondissant les angles entre les différents membres de la famille. Olive a un frère, Dwayne, qui a fait voeu d'atonie (il parle pas quoi ;) ) jusqu'au jour où il deviendra pilote de ligne. La plupart du temps on le voit aux côtés de Frank, son oncle, qui vient de tenter de se suicider.

Suit ensuite un road trip classique dans sa forme, mais terriblement hilarant. Les gags se succèdent, et alternent avec de vraies leçons de vie. Ce qui marque dans le film, c'est le charisme de chacun des acteurs et donc le jeu qui rend leur personnage terriblement attachant. Et grâce à cette proximité avec le spectateur, on adhère dans les actions qu'ils mènent plutôt qu'attendre sagement le gag suivant comme on le fait si souvent dans les comédies qui sortent de manière industrielle (et qui marchent en plus..)... On remarque aussi la présence en guest de Mary Lynn Rajskub, Chloé dans 24, assistante de concours qui lance un 'Copy that' tellement Jack Bauerien... :D


Bon il est tard, j'ai plus d'idée, et plus de lumière dans le RER... Ca suffira pour dire que j'ai bien rigolé mais que dans le même temps, Little Miss Sunshine égratine de nombreuses facettes du rêve américain. J'attends que quelqu'un m'explique Transylvania... ou pas xD

Publié dans Ciné

Commenter cet article

yak 18/10/2006 17:18

Donc c'est pas le même type qui conduit la voiture et qui est au piano au début? Pffff c'est pas drôle, elle sert à rien la première quête. J'ai bien fait de dormir lol

Patouuu 18/10/2006 17:12

Bon, puisqu’on me pousse à le faire, et surtout, je suis le seul à être resté éveillé, pendant le film (aahhhh ces jeunes, qui ont encore besoin de leurs siestes lol ), voici le résumé et ma critique de film Transylvania :
C’est l’histoire d’une femme (italienne et non française) qui part en Transylvanie, avec une amie (je pense, car rien n’est expliqué dans le film), pour aller retrouver son fiancé, après son expulsion de la France, car elle est enceinte de lui.
Arrivé là-bas, elles le retrouvent et lui, la rejette.
Du coup elle se perd (dans sa tête) et fugue, en laissant son amie sur place, avec une gamine (on dirait un gosse, mais bon), d’une dizaine d’années.
Elle retrouve un gars qui va prendre soin d’elle (enfin si on considere de boire et fumer à longueur de journée, c’est prendre soin d’elle) et l’emmener à travers le pays et vivre dans leur voiture, jusqu'à la naissance du bébé.
Le film est bourré de musique tsigane (je dirais), limite sans la musique, le film serait un court-métrage. ^^
Je n’en garderais pas un grand souvenir de ce film, tellement je me suis fais ch… , j’aurais mieux fait de faire comme toi et Lisa.
Par contre, je veux revivre la même journée avec vous, j’étais trop heureux de vous revoir tout les 2 ^^ (bien sur sans sieste au ciné, ok ?? :p )
La prochaine fois, c’est bowling avenue Hoche ? lol  Et se finir au Paradis du Fruit :)