Flags of our fathers

Publié le par yak

Déjà autant être clair: ce film n'est pas le fils du soldat Ryan (même Philippe). Toutefois, bienvenue à la bataille d'Iwo Jima, restée célèbre dans le collectif américain pour une photo montrant six Marines planter un drapeau américain sur l'île. Cette photo deviendra le pivot d'une grande campagne de propagande afin d'avoir l'aval du public et le soutien financier des entreprises et des contribuables.

Ce qui est bien avec Clint Eastwood c'est qu'il est toujours proche de ses personnages. Ainsi, la dimension humaine est très bien retranscrite sans jamais verser dans la complainte ou le patriotisme aveugle. Mais toujours avec des scènes retenues, presques gênantes pour le spectateur. Pas de morts au ralenti avec des violons mais des faits, des tripes qui sortent, et une vraie réflexion sur les manipulations que peuvent engendrer le moindre détail en temps de guerre. C'est ce qui surprend principalement pendant le film. On jongle entre des scènes de guerre et le destin des Marines présents sur la photo à leur retour au pays. Si
le débarquement sur l'île est du niveau du soldat Ryan, les scènes de guerre ne sont pas la priorité. D'ailleurs les plans larges virtuels s'intègrent assez mal, étonnamment pour des moyens fournis par Spielberg, très éloignés de l'action et un peu froids et pixélisés.

Mais finalement ces Marines étaient-ils vraiment au bon endroit au moment de la photo? Bien que le recul pris par Eastwood éloigne le spectateur de l'émotion que pourrait susciter la guerre, l'image, la réalisation au plus proche des personnages permet de suivre à la trace leur histoire. On est très loin de l'émotion du si poignant Million Dollar Baby, et le rythme saccadé du montage, conséquence de l'entrecoupement des scènes de guerre (exception faite du débarquement made in Band of brothers), empêche une immersion totale. Une vraie mitrailleuse: on en prend plein la vue puis d'un coup tout se calme et on a tendance à s'endormir. On reste spectateur extérieur à l'histoire. Un bon film dans l'ensemble, mais un peu déshumanisé, ce qui à mon sens est dommage pour un film qui traite de la guerre. N'empêche que Letters from Iwo Jima sera quand même attendu :p

Publié dans Ciné

Commenter cet article

stefie 03/11/2006 19:23

Faut que j'aille voir ça...