Pirates des Caraïbes

Publié le par yak

Résumé de l'épisode précédent: le capitaine Sparrow a été avalé par le Kraken et est coincé par delà la mort par Davy Jones. L'équipage de Black Pearl se rend à Singapour pour récupérer une carte pour ramener Jack. Il est temps, Lord Beckett détient le coeur de Davy Jones, mettant en péril la confrérie des Pirates, qui doit maintenant se réunir... Jack y compris.

Etrange cocktail que ce Pirates des Caraïbes... La première chose qui saute aux yeux, c'est la qualité artistique des plans. Industrial Light & Magic (la boîte de Lucas) continue à faire du grand boulot qui place le film au niveau d'un Star Wars pour les effets spéciaux (même si certains plans aquatique sont gravement artificiels). La réalisation se révèle à la hauteur, ajoutant encore en intensité dans les scènes d'assaut. Ajoutez-y des décors et des costumes à la hauteur et vous obtenez une qualité d'image rarement connue. Bon, ça c'est la partie positive...

Mais (et oui il y a même des mais) si l'emballage est chattoyant, le scénario est très indigeste. Tout le monde veut son morceau et ça tire dans toutes les directions. Tout le monde change d'avis, trahit, dans un rythme assez fou. Certes, c'est vivant, mais ça donne surtout l'impression d'un grand n'importe quoi. Je ne m'étendrai pas sur les scènes ridicules ralenties au milieu de nulle part dans des scènes déjà sans rythme.

Heureusement le X factor Johnny Depp fait quand même remonter grandement la côte du film, par ses postures et son humour. Ce type-là n'est jamais décevant. A l'inverse d'Orlando Bloom, qui en plus d'avoir récupéré les répliques de trois mots de Lord of the rings, est fadasse, ou même fadassime. Mais Keira est là^^ La seule à avoir des beaux habits bien repassés :D La seule à avoir l'air "normale". On notera enfin la présence en guest de Keith Richards qui a droit à une scène géniale avec le capitaine Sparrow.

Alors oui, c'est joli à voir, par la beauté de l'objet et les acteurs qui sont dedans. Oui c'est drôle. Mais alors on s'ennuie profondément sur certaines scènes d'une longueur affligeante! 2h48 c'est long, ça l'est d'autant plus quand on a l'impression que c'est parfois vide. Exclusivement supportable au cinema ;)

Publié dans Ciné

Commenter cet article