Unordinary day

Publié le par yak

Une soirée de celles dont on se souvient. Plus tard, je pourrai dire "J'y étais". Alors que je n'étais pas censé en être. Mince, d'un coup j'ai l'impression d'avoir grillé le suspense... Pouvait-il en être autrement? Débarquant sans billet vers 17h30 au Bataclan pour faire un coucou en chemise et costume, regardé bizarrement par des fans déjà nombreux. Finalement j'arrive à me procurer une place alors que les barrières sont déployées dans le Boulevard Voltaire sur lequel une longue file patientait, beaucoup plus importante que pour Sandi Thom (à la même heure on devait être quinze :p) quinze jours plus tôt. On nous fait entrer un peu plus tôt que le laisse entendre l'horaire prévu (20h30). C'est parti, après avoir été subjugué au studio 108 et au Virgin Megastore en mai, Dolores O'Riordan va à nouveau se produire devant moi.

19h45, entrée d'un trio: une guitare, une chanteuse, un violoncelle. De la chanson française sympathique, sans plus, la chanteuse était marrante, mais elle a oublié de donner son nom... Set ultra-court (4 chansons), et vient ensuite Ray Wilson et sa guitare. Bon devant on écoute poliment, même si l'attente paraît longue. Pas trop convaincu, et surtout beaucoup de bruit pendant le set, il y avait un brouhaha constant assez désagréable. Le public aurait quand même pu être silencieux à défaut d'être attentif...

Enfin bon il est 21h, la foule est en ébullition, les lumières sont éteintes. A Dolores d'apparaître sur la scène du Bataclan. La clameur est indescriptible; alors que l'intro de Zombie résonne, tout le monde s'avance un peu plus vers la scène, l'air devient irrespirable. A mon grand étonnement, le public reprend de plus belle. Autant on pouvait s'attendre que les Cranberries étaient la raison principale de l'affluence, toutes les chansons sans exceptions ont été joyeusement reprises. Sur la scène, Dolores et sa voix si inimitable est pleine d'énergie, les nouvelles chansons rendent vraiment bien en live avec une instrumentation très présente. Petit moment de répit pour Apple of my eye, puis Stay with me relance. Une alternance Cranberries/nouvelles chansons perpétuelle qui rythme le concert et permet au public d'exulter de plus belle. Dolores semble prendre beaucoup de plaisir également, souriante, touchant les mains des premiers rangs (et provoquer des jolis mouvements de foule :p), prenant les bouquets/mots/drapeaux/billets à signer pendant les chansons. Bref, tout le monde est à l'unisson pour faire de ce moment un souvenir impérissable. Même pour les fringues après deux arrosages en règle dont nous avons été victimes :p  Ca rajoute encore à l'ambiance électrique... Setlist de fou, ambiance de malade, chanteuse jouant le jeu un maximum, que demander de plus? On retiendra le public qui reprend When we were young, Ordinary day ou Loser, ainsi qu'évidemment toutes les chansons des Cranberries... When we were young sur laquelle elle sort une première fois de la scène. Rappel monstrueux ensuite, appelé de manière très suivie par l'audience, avec retour sur Just my imagination! Suivi d'October, Linger et Dreams :D What else?

Setlist approximative: Zombie, Human spirit, Loser, Black widow, Animal instinct, Apple of my eye, Stay with me, Ode to my family, In the garden, I can't be with you, Ordinary day, Pretty, When you're gone, Salvation, When we were young ----- Just my imagination, October, Linger, Dreams

Les photos sur le ftp ;)
Pluie de videos sur dailymotion: Animal instinct, Apple of my eye, Pretty, When you're gone, When we were young, Just my imagination, Linger

Pour la route, et pour donner une idée de l'ambiance: Animal instinct :)


Publié dans Musique

Commenter cet article