Bonnes affaires

Rubrique pas convaincante pour le moment, en soldes à -50% du coup... ne reste donc que la chanson de l'autre KT -paye ta pirouette^^-

Katie Melua - My aphrodisiac is you


Quand même une chouette nouvelle pour la nouvelle année puisque Calls to nothing renaît de ses cendres avec un nouveau domaine.. Toujours le même crédo, la chanson féminine, tandis que calls-to-nothing.com continue son chemin de promotion de Sellaband Artists. Par contre on perd les extraits au passage, mais nul doute que les myspace des artistes cités sauront diffuser les chansons inédites et autres samplers... bonne façon de contourner le problème de droits accordés retirés de la précédente version en évitant de les héberger. La lecture est très pratique avec développement des articles pour afficher la totalité de la prose. Pour le moment, le contenu est encore un peu vide mais nul ne doute que CTN reprendra son rythme de croisière. Et ça c'est drôlement chouette! :)


Et sinon, envoyez un mail, peut-être qu'il va arriver xD Ou l'opération de la dernière chance: le myspace en carton^^

Samedi 30 juin 6 30 /06 /Juin 20:41
Air, Phoenix, Alex Gopher, Etienne de Crécy. Tous excellent dans leur style de musique, ils se sont donnés rendez-vous chez eux, à Versailles, au Bassin de Neptune. 29 juin 2007, qui aurait pensé qu'il puisse faire mauvais? Pourtant, 19h, devant les barrières signifiant les files d'attente, le ciel se fait gris. Le temps s'égrène, les nuages se font plus sombres... et avec l'arrivée de Carole les premières gouttes font leur apparition. Le doute que faisait planer la meteo sur la tenue du show était plus ravivé que jamais. Tout le matos est bâché, les sièges trempés, quant à nous pauvres spectateurs on prend l'eau comme jamais.



Profitant d'une acalmie, Alex Gopher fait son apparition, tandis qu'à l'arrière de la scène sont montés des chapiteaux pour les techniciens. Prestation courte, sous la bruine, cinq chansons mais qui mettent une bonne ambiance dans les tribunes. Alors que la bruine reprend, le spectacle prend une première pause, les platines d'Etienne de Crécy sont quand même installées sous les bâches. Le vent pousse encore les nuages et l'écran plasma est dévoilé derrière lui tout le monde se lève et la demi-lune qui sert de tribune prend des airs de club en plein air à la lumière du crépuscule. Une bonne demi-heure de mix, ça défoule, et à nouveau la pluie se remet à tomber! Rhaaa galère!



Les gros bras vont arriver, l'attente est longue, mais malgré la bruine, les lumières s'éteignent, Phoenix traverse le pont menant à la scène, le public est debout, ça bouge de partout, malgré la pluie qui a définitivement choisi de tomber de manière diluvienne. Départ sur Napoleon says, le set s'enchaîne assez rapidement. Est-ce parce que la pluie se fait pressante? Toujours est-il qu'ils mettent pêche et énergie sous une pluie battante, l'eau se soulève des cymbales, les visages ruissellent, le bassin de Neptune est magnifié par les reflets, ambiance si contrastée entre l'esthétique symétrique de la scène et la musique hyper énergique de Phoenix. Des faux airs de Strokes (tiens, en voilà d'autres qu'il faut absolument que j'aille voir un jour), un brin de folie, beaucoup d'eau et un final superbe. On savait que Thomas Mars aimait le contact avec le public, qu'il finissait souvent dans la fosse, mais là, la scène posée sur l'eau devait rendre impossible cette effusion d'amour avec le public. Oui mais voilà que pendant Second to none, il arrive vers les tribunes, sur une barque, pour terminer la chanson au milieu du public en fusion, qui a totalement oublié la pluie et le froid. On attend un rappel, qui n'aura pas lieu pour cause de KO technique, le son ayant définitivement sauté. Fin du concert donc, le public ne le prend pas trop mal au vu des conditions et de la qualité du set, la porte-parole de l'organisation faisant alors une annonce pour prévenir du retard et de l'incertitude climatique qui met en péril la partie de Air. Avec un retard conséquent, minuit est passée depuis un bon moment, et finalement au bout du suspense, sous une bruine déconcertante, notre duo arrive tout de blanc vêtu. L'atmosphère créée est envoûtante, les lumières sont encore plus réussis que pour Phoenix... Oui mais voilà, la pluie tombe sans discontinuer et fini par avoir raison des synthés, causant des improvisations suivant les claviers encore en marche. Et voilà qu'après deux chansons, Radian et Venus, le concert est suspendu, et la mort dans l'âme, définitivement arrêté. On retiendra donc un grand set de Phoenix, une mise en bouche très réussie avec Gopher et surtout de Crécy, et malheureusement la partie tronquée de Air, le tout dans un cadre superbe, des jeux de lumières, les jardins de Versailles à l'horizon... il ne manquait vraiment que le soleil. Mais il restera un concert dans des conditions assez déplorable, mais qui aura été musicalement excellent. Merci à Phoenix d'avoir eu la classe et l'envergure pour nous réchauffer malgré le déchaînement des éléments!

Ils devaient jouer Playground love avec le chanteur de Phoenix. Naaaaaaaaaaaaaaaaan :'( :'( :'( :'( :'(


Setlist Phoenix: Napoleon Says - Long distance call - Run, run, run - Consolation prizes - Rally - If I ever feel better - Funky squaredance - Sometimes in the fall - North - Too young - Second to none

Photos (videos coming soon) sur le ftp :)
Videos sur dailymotion: Napoleon says & Long distance call, Consolation prizes, If I ever feel better, Sometimes in the fall, Second to none et Venus de Air ;)

Concernant l'organisation, on pourra toujours dire qu'ils auraient pu penser à couvrir la scène... Oui mais quelque part ce côté tout ou rien a été assumé, le light show aurait été tout autre avec un toit. OK le set aurait eu lieu, mais on se serait retrouvé avec une scène et des lumières classiques. Nan je préfère avoir vu Phoenix dans ces conditions électriques que sous un chapiteau et avoir loupé Air... bien que c'était autant pour Phoenix que Air que je venais.. En espérant que cela ne plombe pas les opportunités de concerts sur le bassin de Neptune... totalement charmé par le cadre.

MàJ 3/07: et en plus ils n'avaient pas le choix, mettre une bâche couvrant la scène aurait fortement alourdi la plateforme flottante et aurait donc fait couler l'ensemble... Dommage, vraiment dommage...
Par yak - Publié dans : Musique
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

Tourne en boucle


Joss Stone - L-O-V-E

Le Grand Rex - 04/11/2007

Calendrier

Décembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
<< < > >>

Bonus..


KT Tunstall
Paper aeroplane


Le Bataclan - 06/11/2007

Recommander

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus