Ocean's 13

Publié le par yak

Trèèès en retard, pour un film qui m'a vraiment déçu...

Une affiche toujours aussi alléchante, avec Mister Al Pacino himself, et... et quoi? Un pseudo-film sans aucun sens avec des acteurs qui cabotinent et un réalisateur qui a décidé de faire sienne la doctrine de la franchise (cool attitude quand tu nous tiens). Allez rassemblons-nous pour tenter d'écrire autre chose qu'une suite de défauts sans saveur.

Vous vous rappelez du XI de Danny Ocean? Bah pas de bol il n'en reste que dix de valides puisque Reuben est tombé dans un état léthargique après avoir été ruiné après que Will Bank (Al Pacino donc) l'ait doublé. Du coup la bande à Clooney décide de porter un coup fatal au nouveau casino de Bank. Whaaa. Bon sur ce coup là je suis méchant car renouant avec ce qui avait fait la force du premier film, la construction, étape par étape, de l'arnaque qui va couler financièrement le casino. On s'attache également à l'ensemble des personnages, il n'y a pas d'intrigue personnelle centrale comme le couple Clooney/Roberts du premier et Brad/Zeta-Jones, tout le monde a son petit souci et du coup on rentre profondément dans aucune histoire.

Du côté de l'image, circulez, il n'y a rien à voir. Pas de procimité avec les personnages, le strict strict minimum (minimum). Pas plus. Mince quoi, c'est Steven Soderbergh quoi! Bah non, Soderbergh se rabaisse au niveau du réalisateur-de-franchise-qui-a-pas-de-souci-à-se-faire-parce-que-ça-va-faire-des-entrées-quand-même. Côté acteurs, ils ne semblent plus trop comprendre ce qu'ils font là. Chacun a sa joke et puis basta. Un joli gâchi de voir Al Pacino marchait sans rien faire, enfin bref le plus court résumé a été dit par Matt Damon: "Si on faisait un Ocean's 14, j'aurais un peu l'impression de me prostituer." Comme ça tombe bien, aucune suite n'est prévue. On a vraiment la sensation d'un film sans envie, avec un penchant comédie moins marqué que dans le second volet, dans lequel chacun joue sa partition à l'économie. C'est pas que le paquet est joli, que le cadeau l'est aussi...

Publié dans Ciné

Commenter cet article