2 days in Paris

Publié le par yak

Le premier film de Julie Delpy, voilà ce qui m'a motivé pour aller chercher ce film au Bastille, petite salle indépendante très sympa. L'actrice aux multiples talents s'est cette fois attachée à la réalisation donc, en plus du premier rôle, du scénario, de la musique, de la production, etc. Ainsi un couple de New-Yorkais débarque à Paris, ville d'origine de la jeune femme, au terme d'un voyage en amoureux qui les a vu séjourner à Venise.

Ce schéma rappelle beaucoup les précédents films de Julie Delpy, notamment Before Sunrise et Before Sunset bien sûr. Le ton est à la comédie, jouant un peu sur les clichés qui divisent les deux pays. La réalisatrice française, mais solidement ancrée aux Etats-Unis, renvoie dos à dos les idées reçues de chacun. C'est parfois un peu gros, mais le rythme effréné du scénario empêche de se poser trop de questions. Le dépaysement de l'Américain est bien retranscrit, avec une réalisation nerveuse et légèrement distante, avec des musiques appelant souvent à la rêverie, rappelant parfois le voyage de Lost in Translation.

Au final on se retrouve avec une comédie très agréable, dynamique, qui fait la part belle au duo qui forme le couple à l'écran: une Julie Delpy multifacettes animée de sa verve habituelle et un Adam Goldberg qui a la tête de l'emploi pour jouer ce personnage bougon dépassé par les événements et la plongée dans l'inconnu que constitue cette découverte de la capitale. A moins que ce soient les différents amants de sa compagne qu'il croise à Paris qui lui font perdre le fil. Un peu facile, souvent drôle, toujours en mouvement avec la caméra sur l'épaule,  tout en cliché, le film est souvent drôle, sans être niais pour autant. Une excellente alternative aux films dits intellos traitant de la capitale... Et Juliiiiiiiiiiie!!! :o)

Publié dans Ciné

Commenter cet article