RWC - Premier weekend

Publié le par yak

C'est mal barré cette histoire. Après une montée en pression réussie (prenez pression dans le sens que vous voulez !!), on allait enfin savoir. Et ça fait mal de découvrir qu'on avait raison. Surtout lorsque ça se fait au détriment de l'équipe qu'on aime. Les Bleus ont failli face à l'Argentine, c'est un fait, mais aussi et surtout, voire exclusivement face à eux-mêmes. Dès le premier ballon cafouillé par Mignoni, on sait que les Bleus seront en difficulté tant qu'ils n'auront pas marqué d'essai… qu'ils n'auront jamais applati. Les Argentins n'ont rien fait d'autre que ce qu'ils ont toujours fait contre nous, mais personne n'a su se mettre à niveau. On a donc ramé et encore ramé, et nous pauvres spectateurs ne pûmes uniquement ressentir la frustration et la sensation d'un immense gâchis. Les Bleus ont cassé le jouet qu'ils s'étaient créés, ils ne sont tout simplement pas montrés à la hauteur. Remettez donc Heymans à son poste, ramenez le pied de Beauxis, et la vitesse de décision d'Elissalde… mais quoi qu'il advienne, la magie est perdue.
 
Malgré le coup de massur reçu sur la tête (et je ne parle pas de la gueule de bois post Foster's), l'appel du rugby reste le plus fort et la journée 2 restera celle des Blacks. Voilà du beau jeu, les passes sont superbement vrillées, la technique individuelle… du rugby de rêve, des passes après contact, du mouvement, le tout dans un Vélodrome baigné de soleil et avec un public en transe. La grande classe, tout simplement.

Pour finir le dimanche, la Namibie qui se bat avec ses armes contre des Irlandais à peine moins ridicules que nous, mais qui a gardé la tête hors de l'eau grâce aux inspirations géniales de leur n°13 fétiche. Et mention spéciale à l'équipe samoane qui n'a cessé d'envoyer du jeu et qui malgré l'ampleur du score, n'a jamais été ridicule face à des SudAf qui achevaient leur rôdage.

Tout cela aurait pourtant eu une toute autre saveur si le lancement avait été plus réussi… Allez les petits !

Publié dans Sport

Commenter cet article