Superbus au Zénith

Publié le par yak

Superbus est pour moi un grand paradoxe. Malgré des albums plutôt fades, qui donnent la pêche mais qui ne se démarquent pas par une originalité folle, ils parviennent à systématiquement me faire revenir les voir sur scène, une énorme énergie se dégageant de leurs concerts. Et à chaque fois, je me fais avoir, comme une petite drogue qui se diffuse le temps d'une soirée. Ce concert au Zénith de Paris pouvait inquiéter. L'enregistrement du premier dvd du groupe aurait pu être synonyme de set plus formaté, plus retenu. Il n'en fut rien. Bien au contraire.

L'attente fut longue, glaciale, dans une belle ambiance (merci au forumers du Rock à Superbus pour la bonne humeur!!!). Ramené pour le déjeuner avec un McDo et un petit sac Auchan contenant une boîte de cookiiiiies et une bouteille de San Pellegrino (oui oui je raconte ma vie mais ça aura son importance...), le temps s'écoule petit à petit, musique, papotages etc... Allez 18h30, les sas s'installent, le froid s'envole, on planque les appareils... Et une fois n'est pas coutume, le Zénith me laissera rentrer comme une lettre à la poste, fouille de trois quarts de secondes maximum. Direction la salle, et premier rang, devant Mitch. Petit à petit ça se serre... la caméra se règle sur ses rails. Le Zénith est plein comme un oeuf quand la première partie arrive: Eva Spector. Mouais, de la pop un peu électrique, mais une voix parlée plus que chantée, et des paroles gamiiiines mais genre sous-Kyo (si si c'est possible!). Bon, c'est pas grave, le calvaire s'achève après 7 chansons, le Zénith leur a tout de même fait un bel accueil, mais Superbus est maintenant attendu de pied ferme.

Ca y est on y est, les lumières s'éteignent, et le groupe entre en scène, acclamé par un public déjà en transe. Ca pousse dans tous les sens, cherche à se rapprocher, et entre en communion avec les premières phrases de Travel the world! Superstar est donc passée à la trappe, snif! Mais alors quelle ambiance! Des énormes mouvements de foule, des grosses poussées, un public qui reprend bruyamment les paroles... Avec une telle énergie se dégageant de la salle, la prestation du groupe ne pouvait être qu'exceptionnelle. La setlist regroupe tous les titres phares du groupe, enfin presque. On pourrait regretter l'absence de Tchi-Cum-Bah, de Superstar, de Monday to Sunday... mais non, le set sera si entraînant, l'ambiance si énorme, qu'on oublie tout, l'attente, la fatigue, l'absence de sommeil la veille (oui bon...), et prendre cette grande dose de bonheur.. Enorme, exceptionnel, crevant, violent parfois, dangereux certainement, mais au final pas trop de dégâts, quelques bleus aux tibias. Mais le groupe a été grand! Même si on aura un double Je reste encore pour cause de prise de son défectueuse. Mais ils ont géré l'événement avec une grande assurance, vraiment un très très grand moment et une spontanéité qui n'a pas été trop mise à mal. Encore bravo. Et vivement le dvd qui j'espère retranscrira au mieux les sensations qui ont pu s'emparer de moi ce soir...

Epilogue
Trente minutes après la fin du concert, un peu fatigué mais totalement revigoré par le concert et réveillé par le froid, j'étais affamé. Mais mon sac aux cookies a passé le concert au bord de la file et j'ai été tout heureux de le retrouver à la sortie, à l'endroit même où je l'avais posé, avec tout ce qu'il y avait à l'intérieur :D yak a trouvé son nouveau plan bouffe au Zénith xD

Photos du concert sur le ftp

Publié dans Musique

Commenter cet article